Mon avis sur le projet PISOC